Bientôt Noël!
Et pour l’occasion, nous avons ajouté à notre catalogue de nouvelles théières en verre borosilicate soufflées à la bouche d’une capacité de 1000 ml au prix exceptionnel de 25€ pièce.

LAVANDE, enivrant envoûtement des sens.

C’est en cette période que les champs de lavandes ondulent paresseusement en de magnifiques vagues vibrantes de couleur sous les rafales du Mistral.
Fermez pour un bref instant les yeux, imaginez leur parfum farouchement étourdissant porté jusqu’à vous par ce vent impétueux et vous voici à votre tour catapultés en Provence, le long des routes de lavande.
Le parme de ses nombreuses petites fleurs en recouvre les collines calcaires, s’étendant à perte de vue sous les regards des randonneurs émerveillés par autant de beauté.
Ses buissons envahissent inlassablement les zones arides et rupestres, bafouant avec persévérance les fréquentes périodes estivales de sécheresse incendiaire à laquelle ils sont soumis chaque année.
Leur senteur agresse l’odorat avec un tel entêtement qu’elle ne pourra se faire oublier.
Spectacle à la fois rustique et enchanteur, assiégeant les bourgs et campagnes à partir de mi-juin jusqu’à la fin du mois d’août.

D’une finesse qu’il fait bon contempler, la lavande s’offre avec élégance aux rayons du soleil qu’elle embrasse pleinement de ses buissons s’épanouissant en éventail de tous cotés. La lavande a fait et continu de faire la richesse de nombreuses parfumeries qui ont su exploiter au mieux ses intenses propriétés odorantes.

 

Une femme sans parfum est une femme sans avenir. (Citation de Coco Chanel.)

 

La lavande est une exhortation chaleureuse et naturelle à la relaxation :

En effet, de la lavande on extrait par distillation probablement l’une des meilleures huiles parfumées amplement employée dans les centres de beauté et de bien-être, en aromathérapie ainsi qu’en médecine ayurvédique. Son arôme pénétrant et chaleureux en fait une huile de massage extraordinaire. 

Les premières utilisations documentées de cette plante millénaire remontent à la période gréco-romaine. Ses fleurs étaient jetées dans l’eau de bain, ainsi que dans les eaux thermales par parfumer la peau, dans coffres et armoires pour parfumer les vêtements, de ses huiles on en badigeonnait les têtes de lit afin d’éloigner des punaises et celles des enfants pour les débarrasser des poux.
Bref, la lavande est l’une de ces plantes très anciennes qui s’est rapidement intégrée au savoir-faire d’antan tout en restant très à la mode encore de nos jours.

Extrêmement versatile, la lavande se prête à de nombreuses préparations des plus variées. Tisanes, décoctions, huiles, parfums, vinaigres, savons, bougies ou sels pour ne citer que les plus communes.

Malheureusement, sur l’huile essentielle de lavande comme sur beaucoup d’autres, pèse le spectre d’une nouvelle réglementation européenne appelée REACH (acronyme de enRegistrement, Évaluation &  Autorisation des produits CHimiques). Oui, vous avez bien lu : chimiques (alors que nous parlons de plantes…) !!! 

Cette réglementation obligera les producteurs de lavandes et d’autres simples à passer par toute une série de tests extrêmement coûteux et inutiles tels que les données toxicologiques par dose létale (ce test de pure barbarie à pour but de voir jusqu’à quel dosage il faut arriver pour TUER 50% des animaux qui y seront soumis), test d’irritation (se faisant normalement dans les yeux des lapins). Tests qui sont généralement réservés aux produits chimiques.

Au parlement européen de Bruxelles, ils prétendent que cette réglementation soit nécessaire pour protéger le consommateur (la bonne blague!), alors que nous savons tous fort bien qu’il s’agit là de nouvelles pressions sur les parlementaires Européens de la part de lobbies pharmaceutiques et de laboratoires de recherche qui n’apprécient guère de perdre d’année en année toujours plus de terrain devant l’efficacité de la médecine alternative par les huiles essentielles, vers lesquelles les gens commencent à se tourner de plus en plus nombreux.

Non seulement beaucoup de producteurs en Europe disparaîtront à cause d’un manque total de rentabilité pour faire place uniquement à de gros groupes industriels dont la production ne pourra s’avérer que de qualité douteuse, mais cela engendrera aussi la perte de presque 1.000.000 d’emplois !

 

 

Pour en découvrir plus à propos de la reine de Provence, je vous invite à prendre vision des fiches techniques ci-dessous, avant de vous précipiter pour parfumer toutes vos armoires de petits sachets de fleurs sèches pour préserver les vêtements des mites.

Merci et si l’article ainsi que les fiches techniques vous ont plu, n’hésitez pas à participer à l’enrichissement de ce post de vos propres commentaires.

 

 

  • – La lavande (Lavandula officinalis chaix) est une plante appartenant à la famille des labiées, connue aussi sous les noms de lavande vraie, lavande femelle, nard d’Italie, faux nard ou encore garde-robe.
    – Elle doit son étymologie actuelle du latin « lavare » qui signifie laver.

    NOTE : La lavande de mer, connue aussi sous le nom de Lilas de mer ou statice (limonium vulgare),  doit son nom uniquement à sa couleur et ne partage absolument aucune caractéristique avec la lavande traitée dans cette article.

    Habitat :
    Ou la retrouve dans toute l’Europe, surtout autour du bassin méditerranéen, à l’échappée des jardin et des champs incultes ou entre les décombres, recouvrant les terrains calcaires, arides et ensoleillés jusqu’à 1800 m. d’altitude.

    Identification :
    La lavande est une plante s’épanouissant généralement entre 0,30 à 0,60 cm. Il n’est pourtant pas rare d’admirer dans le sud de la France des spécimens dépassant le mètre lorsqu’ils sont en fleurs. La lavande se présente comme un sous-arbrisseau ligneux et vivace aux feuilles gris-vert très étroites et lancéolées qui se développent à la base de rameaux nus, dressés et touffus.
    Ses fleurs (juin-août) sont d’un magnifique bleu violacée et s’élancent en de nombreux épis de verticilles terminaux aux bractées brunes et larges. Elles présentent une corolle à 5 lobes soutenus par un calice à 5 dents. En fin de floraison, son akène n’offrira qu’une unique graine, noire et lisse.
    Mais son identification passe surtout par la plus importante de ses prérogatives: son incroyable parfum, extrêmement pénétrant et aromatique, aux tonalités chaudes de l’été.

  •  ATTENTION :

    – Il ne faudra surtout pas dépasser les doses conseillées d’assomption. En effet, bien que la lavande soit répertoriée parmi les plantes sures, un emploi en grande quantité en usage interne est déconseillé, surtout chez les femmes enceintes.
    – La lavande présente une incompatibilité avec les sels de fer, ainsi qu’avec l’iode.
    – L’utilisation externe de l’huile essentielle de lavande rend l’épiderme plus sensible au soleil et en certains cas, elle peut être cause d’hyperpigmentation qui se manifestera par l’apparition de taches sur la peau.  Sous traitement, il sera donc préférable d’éviter tout bain de soleil en été ou durant les heures les plus chaudes de la journée.

    Parties utilisées :
    Les sommités fleuries, les fleurs mondées (uniquement avant épanouissement) que l’on pourra soumettre au séchage à l’ombre, dans une pièce aérée et les feuilles.

    Principaux constituants :
    La lavande contient de la coumarine, de l’essence composée d’acétate de linalyle, du linalol en partie composé avec des acides de type acétique, butyrique et valérianique, un principe amer, des flavonoïdes, des tanins, du géraniol, des acides-phénols et de l’éthylamylcétone auquel nous devons son parfum si caractéristique.

    Propriétés principales :
    – Son action antiseptique et insecticide est connu aux maîtresses de maison depuis bien des siècles, ses propriétés antispasmodiquesudorifique et cicatrisante font de la lavande une des plantes les plus précieuses du droguier familial.

    – La lavande offre aussi une bonne exploitation de ses effets diurétiques et stimulants, bien qu’il ne faudra surtout pas en abuser.
    – On lui reconnait aussi une activité carminative et cholagogue.
    – Enfin, ses qualités astringentes assainissent le cuir chevelu.

    Voir aussi :
    Acné, asthme, bain, bronchite, cheveux, insectes, leucorrhée, nervosité, phtiriase, plaie, poumon, rhumatisme, teigne, toux, vertige.

  • – La lavande aspic aux larges buissons doit son nom à l’habitude des vipères aspics de s’y cacher  pour y trouver abri.

    Un peu d’histoire :
    La lavande trouve ses origines en Perse et sur les iles espagnoles situées en face du Maroc connues sous le nom des Iles Canaries.

    Cette plante millénaire était déjà utilisée dans l’antiquité par Égyptiens, Grecs et Romains pour parfumer leurs bains et leur linge fraîchement lavé. Ce furent d’ailleurs ces derniers qui l’importèrent en Europe et plus précisément en Provence, suite à la victoire des troupes de Jules César sur la puissance celtique au Ier siècle av. J.-C.
    Durant le moyen âge, les paysans en cueillaient les fleurs sauvages pour se éviter que les plaies ne s’infectent et leurs permettre de cicatriser plus rapidement.
    Ce n’est cependant que depuis le XVIème siècle que l’on commence à en distiller les parties aériennes pour obtenir cette huile si précieuse contenue principalement dans ses fleurs et aussi dans ses feuilles en plus petite quantité.
    Marseille est passée par plusieurs épidémies de peste et la lavande fut l’une des grandes protagonistes de celle de 1720 surnommée « la grande peste » en raison du taux de mortalité très élevé. Il était fréquent de croiser durant cette période des passants se promenant avec de gros bouquets de ses fleurs qu’ils utilisaient en association avec d’autres plantes aromatiques pour la préparation de remèdes contre ce fléau consistant en emplâtres, fumigations et vinaigre.
    La ville de Grasse influença profondément la productivité de la lavande en 1759, lorsqu’elle vit la création d’une corporation réunissant les maitres-parfumeurs.
    Pharmaciens, médecins et botanistes commencèrent enfin à s’intéresser à ses propriétés d’un point de vue scientifique plus approfondi et ce sera seulement à partir de 1770 que le parlement de la Provence en réglementera le processus de récolte et d’extraction de son essence pour en développer l’utilisation dans l’industrie pharmaceutique et de la parfumerie.
    Au XXème siècle, la lavande connaîtra le passage de la culture familiale à la culture intensive.
    Suite à un déclin de sa popularité à partir de 1950, la production industrielle moderne imposera une mise en culture systématique du lavandin (un hybride naturel entre la lavande angustifolia et la lavande latifolia), moins coûteux et qui aura pour effet de détruire le petit commerce de la lavande vraie.

    Mythologie, mythes et légendes :
    – Une magnifique légende provençale affirme que la lavande soit née des larmes de Lavandula, une fée de grande beauté, blonde aux yeux bleus, qui en feuilletant un cahier de paysages, se bouleversa devant la désolante tristesse du panorama des terres incultes de la Provence.
    Ses larmes violacées vinrent en tacher les pages qu’elle tenta en vain d’essuyer et qui sous l’effet du frottement se répandirent sur les images. Dans la tentative de masquer son erreur, elle dessina un magnifique pan de ciel bleu qui recouvra le sol taché. Depuis, la lavande pousse luxuriante en Provence et il est dit que dans les yeux des jeunes filles de la région, brille une étincelle bleu lavande devant le magnifique spectacle offert par le ciel bleuté embrassant les champs de lavande.
    – Parmi les mythes, celui prétendant que de se masser le front et les tempes avec des fleurs de lavande fraîchement écrasées, aurait la capacité de prédisposer toute personne à des rêves prémonitoires.

    Langage des plantes :
    La lavande est la fleur qui au-delà de la tendresse et de la loyauté, symbolise le coup de foudre. Paradoxalement, dans le langage des plantes, elle est aussi synonyme de méfiance et de silence.
    Selon sa couleur, son message varie légèrement. Une fleur aux nuances violacées évoquera un amour tendre, tandis qu’une fleur bleutée un amour respectueux.
    Offrir des fleurs de lavande dissimule la silencieuse requête « répondez-moi ». Un impatient et méfiant appel à une déclaration d’amour de la part de la personne auxquelles elles seront présentées.
    Au sein d’une relation déjà établie, elle sera une déclaration manifeste de tendresse.

  • Pathologies traitées avec la lavande : 
    Acné, asthme, bain, bronchite, cheveux, insectes, leucorrhée, nervosité, phtiriase, plaie, poumon, rhumatisme, teigne, toux, vertige.

    Acné : Vinaigre de sommités fleuries de lavande
    Pour préparer le vinaigre de lavande, laisser macérer 100 gr. de sommités fleuries fraîches dans 1 l. de vinaigre blanc pendant 8 jours. Lotionner 2 fois par jour les zones de peau touchées à l’aide d’un morceau de coton ou d’un disque de démaquillage trempé.

    Asthme : Infusion de fleurs séchées de lavande
    Pour cette recette, il faut 20 gr. de fleurs séchées de lavande pour chaque litre d’eau d’eau bouillante. Verser l’eau sur les fleurs et laisser infuser 10 minutes. Boire 3 tasses par jour.

    Bain tonique et stimulant: Infusion de plantes entières de lavande et d’autres
    Pour ce bain, il faut mélanger les plantes entières suivantes: 185 gr. de lavande, 125 gr. de serpolet, 185 gr. de romarin et 125 gr. de menthe et les jeter dans 4 litres d’eau bouillante. Laisser infuser 20 minutes, filtrer et verser l’infusion dans un bain bien chaud. S’y prélasser une vingtaine de minutes.

    Bronchite : Infusion de fleurs de lavande
    Préparer un infusion en versant 1 litre d’eau bouillante sur 30 gr. de fleurs de lavande. Laisser infuser 10 minutes et en boire 3 tasses par jour.

    Cheveux :  Rinçage après shampoing à l’infusion de plantes de lavande
    Laisser infuser une quantité au choix de plantes de lavande dans de l’eau bouillante pendant 10-15 minutes et en rincer les cheveux pour se débarrasser du shampoing tout en parfumant agréablement la chevelure.

    Insectes (mites et moustiques) : Pots de lavande
    Pour les éloigner, il suffit de poser un pot de lavande ci et là dans la pièce infectée. Enfiler aussi des petits sachez emplis de fleurs de lavande entre les vêtements, dans les armoires, accrochés à des cintres. Pour protéger matelas et coussins des mites, on peut les pulvériser d’une décoction de lavande qu’on aura laisser bouillir 5 à 10 minutes et laisser refroidir avant de filtrer.

    Leucorrhée : Décoction de sommités fleuries de lavande
    Prévoir 40 gr. de sommités fleuries de lavande pour chaque litre d’eau froide. Porter le tout à ébullition et laisser bouillir pendant 5 minutes. Faire un lavage vaginal chaque jour sans pression et à la température du corps.

    Nervosité : Bain de plantes de lavande et de tilleul
    Pour ce bain, il faut prévoir 200 gr. de plantes fraîches que l’on laissera infuser dans 3 litres d’eau bouillante pendant 15-20 minutes. Filtrer et verser l’infusion dans l’eau du bain bien chaude.

    Phtiriase : Lotion de vinaigre de lavande
    Laisser macérer 200 gr. de sommités fleuries fraiches de lavande pendant 2 semaines dans 1 litre de vinaigre en remuant de temps en temps. Filtrer et badigeonner les parties atteintes de cette lotion 1 à 2 fois par jour.

    Plaie : Infusion de sommités fleuries de lavande
    Préparer une infusion en versant 1 litre d’eau bouillante sur 60 gr. de sommités fleuries de lavande et faire des lavages de la plaie plusieurs fois par jour.

    Poumon : Infusion de fleurs de lavande
    Verser un litre d’eau bouillante sur 50 gr. de fleurs de lavande. Laisser infuser 10 minutes et en boire 2 tasses par jour, dont une le soir avant d’aller se coucher.

    Rhumatisme :  Bain mixte à la lavande
    Ce bain se prépare en mélangeant 30 gr. de chacune des plantes suivantes: bruyères, chiendent commun, genêt à balai et lavande. Laisser infuser dans de l’eau bouillant pendant plusieurs heures. Verser dans le bain bien chaud et s’y prélasser à souhait.

    Teigne : Lotion de fleurs de lavande
    Rien de plus simple que de préparer une lotion de lavande. Pour cela, laisser macérer pendant 2 semaines 200 gr. de fleurs de lavande dans 1 litre d’eau-de-vie à 30°. Filtrer et lotionner une à deux fois par jour les plaques teigneuses.

    Toux : Infusion mixte de fleurs de lavande et de menthe
    Pour calmer la toux spasmodique, il suffira de boire 3 tasses par jour d’infusion mixte préparée en versant 1 litre d’eau bouillante sur 20 gr. de fleurs de lavandes et 20 gr. de sommités fleuries de menthe. Laisser infuser 5 minutes avant de sucrer avec du miel pour hydrater la gorge et protéger les cordes vocales.

    Vertige : Infusion de fleurs de lavande
    Les vertiges se combattent grâce à 15 g. de fleurs de lavande sur lesquelles on verse 1 litre d’eau bouillante. Laisser infuser de 10 à 15 minutes. En boire deux à trois tasses par jours jusqu’à ce que les symptômes disparaissent. N’hésitez pas tout de même à aller voir un médecin pour en chercher la cause.

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.